Communiqués de presse nationaux

2022
2021
2020
2019
2018
2017
Samedi, 2 avril 2022
Les Vert'libéraux disent un grand oui à Frontex

Les Vert'libéraux ont de quoi se réjouir ! En effet, avec la création du parti cantonal d'Uri et son affiliation au parti national, les Vert'libéraux sont désormais représentés dans les 26 cantons de notre pays. Au niveau international, la situation géopolitique actuelle préoccupe les Vert'libéraux : « La guerre en Ukraine nous rappelle l'importance cruciale d'une Suisse bien positionnée dans ses relations internationales. Avec un oui à Frontex, nous pouvons continuer à nous engager, en tant que membre de Schengen, pour un système migratoire humain et des procédures d'asile équitables. En revanche, un non n'aidera personne et isolera notre pays », déclarait François Pointet, vice-président du groupe parlementaire vert’libéral et de la CPS-N lors de l’assembée des délégué∙e∙s à Bienne. En ce samedi après-midi, les délégué-e-s ont aussi pris position sur les votations du 15 mai prochain. Ils ont décidé de dire 3 fois oui à ces objets. Tout d’abord, un oui à la loi sur la transplantation, qui permettra de sauver plus de vies, a été largement soutenu. Grâce à la solution du consentement présumé, le projet répond à l’exigence principale de la grande majorité de la population pour autoriser un prélèvement d’organes après leur décès. Enfin, la loi sur le cinéma a fait l'objet d'intenses discussions. Ainsi, une majorité des délégué-e-s a accordé plus de poids aux arguments en faveur de cette loi et a donc décidé de l’accepter.

plus
Samedi, 22 janvier 2022
Les Vert'libéraux disent oui au train de mesures en faveur des médias

Le train de mesures en faveur des médias a provoqué de vifs débats lors de l'assemblée des délégués des Vert'libéraux. Une majorité est arrivée à la conclusion que les avantages du projet l'emportaient sur les inconvénients et a donc décidé de défendre un oui pragmatique. « La diversité des médias, le journalisme de qualité et les médias régionaux sont essentiels pour une démocratie directe, fédérale et plurilingue comme la Suisse », déclare le Conseiller national Roland Fischer. Les délégués des Vert’libéraux ont également approuvé la modification de la loi fédérale sur les droits de timbre. « La suppression du droit de timbre d'émission sur le capital propre entraînera une augmentation des recettes de l'Etat, renforcera la place économique suisse et contribuera à la maîtrise de situations d’urgence comme la pandémie de Covid-19 », souligne Kathrin Bertschy, membre de la CER-N. Les délégués ont également clairement soutenu l'initiative populaire « Oui à la protection des enfants et des jeunes contre la publicité pour le tabac ». « L'initiative renforce la protection de la jeunesse et constitue une restriction proportionnée de la liberté du commerce. Le tabac est une substance dont le potentiel de dépendance est particulièrement élevé. Le contre-projet ne fait que cimenter le statu quo », explique le Conseiller national Michel Matter. Enfin, les délégués ont clairement refusé l'initiative néfaste sur l'interdiction de l'expérimentation animale et humaine. « Le nombre d'expériences sur les animaux n'a cessé de diminuer au cours des dernières décennies. Dès qu'il y aura des alternatives, les expériences sur les animaux disparaîtront d'elles-mêmes. Au Parlement, nous nous engageons déjà corps et âme pour obtenir plus de moyens pour la recherche 3R », souligne Céline Weber, membre de la CSEC-N.

plus
Samedi, 22 janvier 2022
Une suisse forte avec l’Europe, maintenant plus que jamais : les Vert'libéraux demandent un accord institutionnel 2.0 ou l'adhésion à l'EEE

« En interrompant les négociations pour un accord-cadre institutionnel, le Conseil fédéral a conduit la Suisse à un blocage en matière de politique européenne, sans présenter de plan B pour ce dossier central. Le gouvernement fait ainsi preuve d'un manque de leadership et n'assume pas ses responsabilités vis-à-vis de l'économie et de la société, dans un moment où une évolution des relations avec l'Europe serait souhaitable. Les questions institutionnelles doivent être résolues, soit par un accord-cadre institutionnel 2.0 ou par une adhésion à l'EEE », déclare Tiana Moser, la présidente du groupe parlementaire, lors de l'assemblée des délégués des Vert'libéraux. « Le Conseil fédéral et les partis gouvernementaux n’appliquent pas de politique étrangère digne de ce nom, mais bien celle de l'autruche, en espérant que le problème disparaîtra de lui-même. Pendant ce temps, les relations bilatérales se détériorent, au détriment de l'économie, de la recherche et de la société », a déclaré le président du parti Jürg Grossen, critiquant le manque de responsabilité du Conseil fédéral. Sveinung Rotevatn, ancien ministre norvégien du climat et de l'environnement et vice-président du parti norvégien Venstre (membre d’ALDE, comme les Vert’libéraux), a été invité à en débattre.

plus
Mercredi, 8 décembre 2021
Jeux d’ombres et lumières dans le cadre de la réforme de la LPP

Les Vert'libéraux s'engagent pour une modernisation de la LPP en se concentrant sur deux objectifs principaux : d’une part, la réduction de la redistribution des avoirs des actifs aux rentiers, et d’autre part, l’amélioration de la prévoyance des travailleurs à temps partiel et des salariés avec des revenus peu élevés. En effet, les chiffres montrent que ces situations concernent souvent les femmes. Le projet adopté aujourd'hui par le Conseil national va dans la bonne direction sur ces deux points. En effet, le taux de conversion est abaissé et la déduction de coordination est réduite de moitié. En revanche, le refus du compromis proposé par la conseillère nationale vert’libérale Mélanie Mettler sur les suppléments de rente est décevant. Les Vert'libéraux attendent maintenant que le Conseil des Etats examine d’un oeil critique la proposition de la majorité. Il faut une solution qui soit à la fois compréhensible et crédible s’il devait y avoir votation populaire sur le sujet. La proposition des Vert'libéraux visant à ce que la réforme de l'AVS (augmentation de l'âge de la retraite des femmes) entre en vigueur en même temps que la réforme de la LPP a également servi cet objectif, afin de renforcer une volonté forte de réforme. "Le fait qu'une réforme soit finalement acceptée en Suisse est une étape importante qui redonne confiance en l’avenir. Ceci dit, cette étape aurait dû être franchie depuis longtemps", souligne Melanie Mettler.

plus
Samedi, 24 avril 2021
Une étape importante pour la protection du climat et pour notre économie : Oui à la loi sur le CO2

Lors de leur assemblée des délégués qui a eu lieu en ligne, les vert’libéraux, quasiment à l’unanimité, se sont prononcés pour un oui à la loi sur le CO2. Cette loi permet de franchir une étape importante concernant la protection du climat. Les mesures prises renforceront l'économie et l'industrie suisses à l’aide d’incitations financières équitables - une grande partie des taxes sur les émissions de CO2 sera reversée à la population. En outre, les vert'libéraux ont adopté d'autres prises de position pour les votations du 13 juin prochain : la loi Covid-19 constitue la base des mesures sanitaires et économiques durant cette pandémie, garantissant notamment un soutien financier aux entreprises et aux indépendants touchés. Par conséquent, les vert’libéraux ont adopté une position claire en faveur du « oui ». Les vert'libéraux sont également majoritairement opposés à la loi sur le terrorisme, qui attaque notre État de droit et nos valeurs libérales. Le « oui » à l’initiative sur l'eau potable ainsi que la liberté de vote concernant l'initiative sur les pesticides ont déjà été adoptés par nos délégués en février. La problématique des pesticides a été mise en veilleuse pendant des années : cette absurdité doit prendre fin, et l'initiative libérale pour une eau potable propre est un bon moyen d'y parvenir.

plus
Samedi, 17 octobre 2020
Les vert’libéraux disent oui à l’initiative pour des multinationales responsables

"L'initiative amène une évidence : nos entreprises, à l'étranger également, doivent respecter les principes fondamentaux tels que la démocratie, les droits humains ainsi que la protection du climat et de l'environnement. De plus, il est regrettable que le Parlement n'ait pas réussi à adopter un contre-projet à la hauteur des enjeux. Il est clair qu’une fois l'initiative acceptée, nous veillerons à ce qu'elle soit mise en œuvre en respectant le principe de proportionnalité. C'est tout à fait possible ! ", affirme le vice-président du groupe vert’libéral, Beat Flach, en expliquant la décision des délégués. Ensuite, les vert’libéraux ont dit non à l'initiative " Pour une interdiction du financement des producteurs de matériel de guerre". Cette initiative va beaucoup plus loin que l’objectif qu’elle vise. En effet, elle aurait également des impacts négatifs sur des institutions qui ne posent en général pas de problèmes comme la Banque nationale ou les assurances sociales. En revanche, les vert’libéraux soutiennent avec conviction l'initiative populaire en cours " Contre les exportations d’armes dans des pays en guerre civile (initiative de rectification) ". Enfin, les vert’libéraux ont pris position à propos de la loi sur les services d’identification électronique (e-ID) sur laquelle nous voterons l'année prochaine. Ils recommandent en effet de rejeter cet objet.

plus
Samedi, 4 juillet 2020
Non à l’initiative de résiliation : les vert’libéraux s’engagent pour une Suisse ouverte au monde !

Lors de leur assemblée des délégués digitale, les vert‘libéraux ont rejeté nettement l'initiative de résiliation. En effet, les relations bilatérales avec l'UE ont toujours été couronnées de succès et sont absolument essentielles pour que la Suisse reste un centre d'affaires et de recherche. Les accords bilatéraux doivent être développés davantage pour garantir la prospérité de notre pays. Après un discours de la Conseillère fédérale Viola Amherd, les délégués ont décidé d’accepter l'acquisition de nouveaux avions de chasse. L'argument selon lequel la Suisse, en tant que pays neutre, doit garantir la surveillance de son espace aérien en vertu du droit international, a joué un rôle important dans cette décision. Les vert’libéraux se sont également prononcés pour un non à la loi sur la chasse, dont la nouvelle mouture donne une autorisation de tirer sur les espèces protégées. Ensuite, pour la majorité des délégués, les arguments ayant mené à la proposition pour augmenter déductions pour enfants sont trompeurs et ne permettent en aucun cas de développer les bases saines d’une politique familiale moderne. Enfin, les délégués ont clairement soutenu le congé de paternité de deux semaines. Effectivement, il s’agit d’un premier pas dans la bonne direction, bien que l’idéal pour les vert’libéraux soit un congé parental à répartir de façon égale entre les deux parents.

plus