Les neuf positions principales du PVL genevois

Créé dans le cadre d’un processus participatif permettant à tous les membres du parti de s’exprimer, ces positions principales ont été rédigées en août 2020 - et approuvées par le comité du parti vert’libéral genevois en octobre de la même année. Elles serviront à guider l’action politique des Vert’libéraux jusqu’à la fin de la législature actuelle (2023).
FORMATION & RECHERCHE
Education 

Les Vert’libéraux considèrent que l’éducation, qui comprend la scolarité obligatoire et la formation continue, doit assurer une formation de base solide dans la perspective d’une insertion sociale et professionnelle. Elle doit aussi assurer le développement, d’un esprit critique, de l’ouverture à l’Autre et d’une culture de l’apprentissage tout au long de la vie. L’enseignement obligatoire se doit d’être efficace dans la transmission de la culture, des connaissances et des compétences fondamentales ainsi que dans la préparation à un monde en changement. Le numérique y sera intégré comme science à enseigner, comme panoplie d’outils et comme générateur de changement dans toutes les disciplines. L’enseignement des langues visera à faire de chaque élève un locuteur crédible en langues étrangères par la promotion des échanges linguistiques et de l’apprentissage dans d’autre régions linguistiques.   En l’état actuel, le système scolaire ne garantit pas la réussite de tous. L’école doit s’ouvrir à une plus grande palette de modèles pédagogiques pour développer les talents et permettre l’accomplissement de tous les élèves sur le plan personnel, humain et sociétal. L’innovation pédagogique doit être favorisée, les acteurs de la formation (enseignants, chercheurs, etc.) invités à collaborer activement, la veille pédagogique devenir plus active de sorte que Genève et la Suisse bénéficient des expériences d’autres pays de l’OCDE.  Les soft skills, de plus en plus exigés dans le monde professionnel, cruciaux pour un développement personnel équilibré et pour la formation des citoyens du XXIème siècle appelés à vivre sur une planète dont les ressources sont mises à mal, doivent être reconnues et développées. Tous les élèves gagneront en outre à connaître les principes de la méta-cognition (apprendre à apprendre) révélées par l’avancée des neurosciences pour s’engager avec confiance dans un processus d’apprentissage tout au long de leur existence.

plus
AMÉNAGEMENT DU TERRITOIRE
Logement

Les Vert’libéraux défendent une politique visant à résoudre la pénurie de logements, en tenant dûment compte de l’urgence climatique, tout comme du contexte socio-économique particulier de notre canton. La construction de nouveaux logements est nécessaire mais elle doit être subordonnée à des principes environnementaux stricts et au respect du caractère des quartiers et villages genevois existants. Ainsi, le modèle d'écoquartier doit s'imposer en priorité pour chaque nouvelle construction d'importance. Les nouveaux quartiers genevois devront tendre vers l'autosuffisance énergétique. Les matériaux de construction devront être respectueux de l'environnement et contenir un maximum de produits recyclés. 

Les nouvelles constructions devront aussi favoriser la qualité de vie de ses habitants. Il faut éviter de créer de nouvelles cités-dortoirs. Au contraire, le but doit être de développer des quartiers possédant tous les services nécessaire pour rendre la vie des résidants aussi agréable que possible.

Les Vert'libéraux genevois sont également attachés à la mixité sociale. Le principe d'un équilibre entre logements d'utilité publique, logements à loyer libre et propriétés par étage doit donc être maintenu. Ceci, afin de préserver un certain degré de cohésion entre les différentes communautés qui résident dans le canton. Enfin, il est nécessaire de favoriser la constitution de coopératives d'habitation, qui facilitent le lien social et l'accès à la propriété. En effet, les Genevois sont trop souvent captifs de loyers très élevés.

plus
DÉMOCRATIE & ÉTAT
Administration, gouvernance et service public

Les Vert’libéraux s’engagent pour une administration et un service public efficient, moderne et proche des citoyens. Force est de constater que l’action actuelle de l’administration n’est souvent plus en adéquation avec les attentes des Genevois. Il est donc urgent que les ressources administratives soient (ré-)orientées afin de mieux prendre en compte les besoins des Genevois. Il est aussi nécessaire de remanier en profondeur la culture administrative de nombreux services de l’Etat afin qu’ils gagnent en transparence, en efficacité et en accessibilité. 

Les Vert’libéraux veulent que l’administration genevoise adopte davantage d’instruments et d’interfaces digitales accessibles à tous. Par ailleurs, il est grand temps que l’Etat consente à accroître les contrôles externes effectués sur ses services, tant d’un point de vue qualitatif que quantitatif. En effet, trop souvent, l’action des administrations et autres services publics est ternie par des soupçons de conflits d’intérêts, comme par exemple lors d’attributions d’appels d’offres publics dont la procédure était trop peu transparente. De telles pratiques ont des conséquences importantes sur notre démocratie car elles ont tendance à éloigner les citoyens des pouvoirs publics et à instiller un climat général de méfiance. Seule une bonne gouvernance rétablira le lien de confiance nécessaire à l’épanouissement d’une démocratie avancée et inclusive.

plus