Vendredi, 26 mars 2021

Recommandations de vote pour les votations du 13 juin 2021

Après avoir accepté les deux initiatives sur l’eau potable propre et les pesticides, le parti vert’libéral genevois a pris position sur quatre objets soumis au vote le 13 juin à l’occasion d’une assemblée générale extraordinaire. Les Vert’libéraux plébiscitent la loi Covid et la loi CO2. En revanche ils rejettent nettement la loi sur le terrorisme. Au niveau cantonal, ils acceptent la modification de zone à Bernex.

Après avoir largement accepté les deux initiatives sur l’eau potable propre et les pesticides, le parti vert’libéral genevois a pris position sur quatre objets soumis au vote le 13 juin prochain à l’occasion d’une assemblée générale extraordinaire. Au niveau fédéral, les Vert’libéraux plébiscitent la loi Covid et la loi CO2. En revanche ils rejettent très nettement la loi sur le terrorisme. Au niveau cantonal, ils acceptent la modification de zone à Bernex.

 

Objets fédéraux

 

 

Objet n°1: Initiative populaire dite «pour une Suisse libre de pesticides de synthèse»

OUI

 

Au terme d’un débat très riche en informations, les Vert’libéraux genevois ont décidé de suivre le comité directeur cantonal et de recommander sans hésitation le oui à cet objet. En effet, une majorité de plus de 90% s’est prononcée en sa faveur.

Les Vert’libéraux genevois ont longuement analysé cette initiative visant pour l’essentiel à interdire l’utilisation de pesticides dans l’agriculture. Les intervenants ont beaucoup insisté sur les dégâts environnementaux et sanitaires causés par les pesticides de synthèse, particulièrement pour la faune, la flore et l’état des sols. L’impact négatif sur la santé humaine a aussi été longuement discuté. En outre, les membres ont considéré que cette initiative offrait suffisamment de garde-fous pour accompagner nos paysans dans la nécessaire transition de leur mode de production. L’initiative prévoit un délai de 10 ans pour passer de la situation actuelle à un régime sans pesticides. Par ailleurs, nos paysans seraient protégés de la concurrence étrangère par un dispositif interdisant l’importation de produits agricoles contenant des pesticides. Pour ces raisons, une écrasante majorité des membres a voté en faveur de cette initiative.

 

 

Objet n°2: Initiative populaire dite « pour une eau potable propre » 

OUI

 

Au terme d’un long débat, lui aussi très documenté, les Vert’libéraux genevois ont décidé de suivre le comité directeur cantonal et de recommander le oui à cet objet. En effet, une majorité de près de 90% s’est prononcée en sa faveur.

 

Les Vert’libéraux genevois ont estimé que cette initiative complétait avantageusement l’initiative pour l’interdiction des pesticides de synthèse. En effet, cette deuxième initiative vise à interdire l’usage d’antibiotiques à titre prophylactique ainsi qu’à limiter le nombre de bêtes dans les élevages suisses (en interdisant l’importation de fourrage étranger). Si cette initiative était acceptée et mise en œuvre, les initiants s’attendent à une amélioration notable de la qualité de l’eau, car l’agriculture suisse utiliserait moins de lisier (taux de nitrates, antibiotiques, etc.). En outre, le développement de bactéries résistantes aux antibiotiques, un problème de santé publique actuellement largement sous-estimé, serait freiné.

 

Les membres de l’assemblée générale ont également souligné que l’initiative contenait une disposition incitative pour limiter l’usage de pesticides de synthèse par les agriculteurs en retirant les paiements directs à ceux qui continueraient à utiliser de tels pesticides. Quelques voix ont néanmoins critiqué les risques de concurrence accrue venue de l’étranger (la plupart des paysans suisses devraient respecter un cahier des charges strict mais pas leurs homologues étrangers). Ceci dit, si l’initiative visant à interdire les pesticides de synthèse était adoptée, cette critique n’aurait pas lieu d’être. C’est pourquoi, la plupart des membres de l’assemblée générale ont insisté sur le fait que les deux initiatives devaient être acceptées ensemble. 

 

 

Objet n°3: Loi fédérale visant à surmonter l’épidémie de COVID-19

OUI

 

Les Vert’libéraux genevois ont décidé de suivre le comité directeur cantonal et de recommander sans hésitation le oui à cet objet. La loi est apparue comme légitime et nécessaire pour endiguer la pandémie

Les Vert’libéraux genevois estiment que les pouvoirs exceptionnels attribués au Conseil fédéral par cette loi sont légitimes et nécessaires pour faire face à cette crise globale. La pandémie de Covid-19, de par sa gravité et son ampleur, nécessite une action rapide et résolue de nos autorités. En outre, les arguments du comité référendaire faisant état d’une obligation vaccinale qui pourrait être décrétée par le Conseil fédéral ont été balayés par les membres sur la base des lois en vigueur.

 

Objet n°4: Loi sur la réduction des émissions de gaz à effet de serre (Loi sur le CO2)

OUI

 

Les Vert’libéraux genevois ont suivi le comité directeur cantonal et ont recommandé à l’unanimité (moins une voix) le oui à cet objet. Cette nouvelle loi ne va pas assez loin dans plusieurs domaines mais un rejet freinera la lutte contre le changement climatique en Suisse et ne permettra pas de respecter les objectifs des accords de Paris.

 

Cette nouvelle loi constitue une avancée majeure pour la lutte contre le changement climatique dans notre pays. Elle contient des dispositions contraignantes et ambitieuses pour inciter de nombreux acteurs à changer leurs habitudes de consommation. Un effort important est également envisagé pour les bâtiments dont le chauffage est l’un des principaux responsables des gaz à effets de serre générés dans notre pays. Il est également louable que l’effort de réduction principal se réalise majoritairement en Suisse (75%) et non à l’étranger comme les propositions législatives initiales le stipulaient. Ceci dit, cette loi ne peut constituer qu’une première étape vers un régime de diminution de production du CO2 beaucoup plus ambitieux. Ce n’est qu’à ce prix que la Suisse atteindra la neutralité carbone en 2040, ce que les Vert’libéraux souhaitent.

 

 

Objet n°5: Loi fédérale sur les mesures policières de lutte contre le terrorisme (MPT)

NON

 

Les Vert’libéraux genevois sont très attachés à la sécurité de la Suisse. Ils sont aussi conscients de la gravité de la menace terroriste actuelle. Toutefois, ils considèrent que cette loi est mal conçue, car elle ne fixe pas de buts clairs et est trop sévère à l’endroit des enfants (dès 12 ans).

 

Suite à un long débat, les Vert’libéraux genevois ont reconnu que le terrorisme constitue aujourd’hui l’une des principales menaces pour la sécurité de la Suisse. Toutefois, l’assemblée générale a considéré que la loi proposée était vague sur ces objectifs et aussi de nature à violer plusieurs principes juridiques dont celui de la proportionnalité, de la séparation des pouvoirs, et de la présomption d’innocence (notion de terroristes potentiels). D’autre part, l’âge à partir duquel des mesures liberticides pourraient être déclarées et exécutées (12 ans) est aussi apparu comme problématique pour de nombreux membres. C’est la raison pour laquelle cette loi a été largement rejetée par l’Assemblée générale.

 

Objets cantonaux

 

 

Objet n°1: Loi modifiant les limites de zones à Bernex « Goutte de Saint-Mathieu »

OUI

 

Les Vert’libéraux genevois ont accepté à une très large majorité ce déclassement. En effet, il est nécessaire pour doter le projet d’agglomération en cours de Bernex (Grand Projet Bernex) d’infrastructures publiques de qualité.

 

Les Vert’libéraux genevois ont considéré que le référendum lancé contre ce déclassement relevait d’un combat d’arrière-garde compte-tenu de l’avancement du projet d’agglomération dans lequel il s’insère. La parcelle en question (Goutte de Saint-Mathieu) est enclavée entre le village de Bernex, une bretelle d’autoroute et le nouveau projet d’agglomération. Elle est donc bien localisée pour doter ce nouveau quartier des infrastructures indispensables pour servir la population.

 

 

Remerciements et contacts

 

Les Vert’libéraux genevois se réjouissent de participer à nouveau à une campagne de votations pour faire valoir leur vision et leurs idées pour la Genève de demain. 

 

Contact presse :

 

• Marie-Claude Sawerschel 

Présidente PVL GE & Membre du comité directeur PVL suisse

+41 79 703 80 34

sawer@bluewin.ch

 

• Susanne Amsler

Vice-présidente PVL GE

+41 79 652 32 80

susanne.amsler@vertliberaux.ch

 

• Cenni Najy

Secrétaire Général PVL GE

+41 76 329 1910

cenni.najy@vertliberaux.ch

 

• Michel Matter

Conseiller National PVL GE

+41 79 285 34 38

michel.matter@parl.ch

 

Secrétariat Vert’libéral (si possible en copie de tout email)

Email : ge@vertliberaux.ch

Courrier : Parti Vert’libéral genevois, 1200 Genève