Aménagement

La densification se doit d’être équilibrée entre le besoin de créer des logements et le respect de l’environnement, notamment la conservation des espaces verts. Toute décision d’urbanisation doit prendre en compte les attentes des habitants et des autorités communales concernées.

Il est crucial pour l’avenir d’empêcher la continuation du mitage du territoire et de maintenir l’extension des zones construites. C’est pourquoi nous nous engageons pour leur densification et la compensation des nouvelles zones.

 

Densification

➢ Le pvl propose un « ratio vert », assurant que la surface des zones vertes en ville reste conséquente, sans empêcher la densification des zones qui s’y prêtent.
➢ Le pvl veille à la sauvegarde des zones agricoles du canton, notamment des surfaces d’assolement, conformément aux lois fédérales en vigueur.
➢ Le pvl agit pour que le patrimoine bâti soit maintenu, et plutôt transformé ou adapté que détruit et reconstruit.
➢ Le pvl ne soutient pas le plan directeur cantonal (PDC 2030) sous sa forme actuelle, car il a été conçu sans prendre en compte les attentes des Genevois et des autorités communales.

 

Logement

Genève doit son succès à une mixité sociale, une grande diversité culturelle et une bonne qualité de vie. Les projets de construction de logements doivent répondre à cette réalité. De plus, ils doivent être adaptés aux besoins des familles modernes et être durables.
Ils devront aussi permettre des formes alternatives de propriété, comme les coopératives d’habitation ou la propriété par étage (PPE). Ces formes d’habitat sont une épargne retraite autant qu’une garantie de logement.
➢ Le pvl veille à conserver la mixité sociale et générationnelle, indispensable à la cohésion de la population genevoise.
➢ Le pvl soutient la création de coopératives d’habitation, en leur accordant davantage de zones constructibles, ainsi que par des facilités de financement.
➢ Le pvl entend favoriser l’accession à la propriété par étage (PPE).